Le code professionnel du traducteur et de l’interpr?te
Центр переводов Инфо-Дайджест

Centre de traduction «Info-Digest»

légalisation de traduction professionnelle

Le code professionnel du traducteur et de l’interpr?te

кодекс переводчика

1. Traducteur et interpr?te sont des sp?cialistes qui effectuent la traduction et l’interpr?tariat, c'est-?-dire la production du texte en une langue donn?e qui ?quivaut au texte oral ou ?crit d’une autre langue. En fonction du mode d’interpr?tation les interpr?tes peuvent se sp?cialiser en interpr?tation simultan?e ou en interpr?tation cons?cutive; les traducteurs se sp?cialisent soit en traduction technique soit en traduction litt?raire. Les diff?rents types de la traduction et de l’interpr?tation ont leurs particularit?s et exigent des facult?s professionnelles diff?rentes.

2. Le traducteur / l’interpr?te doit avoir une tr?s bonne ma?trise de la langue source ainsi que de la langue cible pour assurer la qualit? et le professionnalisme dans l’accomplissement de la traduction et de l’interpr?tation.

3. Le traducteur / l’interpr?te doit toujours ?tre conscient de sa responsabilit? et continuer en permanence de d?velopper ses comp?tences professionnels.

4. Lorsqu’il exerce son activit?, l’interpr?te est toujours au centre de l’attention et c’est pourquoi il lui est indispensable, aussi qu`? un diplomate, d’observer l’?tiquette, garder l’esprit tranquille et la prudence dans des circonstances inhabituelles.

5. Dans son travail le traducteur, afin de retrouver de l’information suppl?mentaire, peut et doit utiliser les dictionnaires et les encyclop?dies ainsi que l’?quipement technique n?cessaire. Le tout est indispensable pour assurer la traduction de haute qualit?.

6. Le traducteur / l’interpr?te vise toujours ? reproduire le texte aussi proche ? l’original que possible en utilisant ? cette fin les proc?d?s professionnels.

7. Le traducteur / l’interpr?te doit pr?ter une attention particuli?re ? la terminologie. Il peut demander de lui fournir de l’information suppl?mentaire sur les termes, les abr?viations et les sigles utilis?s.

8. La traduction doit transmettre le sens de l`original, en prenant en compte le destinataire.

9. Le traducteur / l’interpr?te doit accepter avec compr?hension les critiques fond?es sur la qualit? de la traduction et prendre des mesures n?cessaires pour corriger les points critiqu?s.

10. Le traducteur / l’interpr?te a le droit d’exiger la mise en ?uvre de tous les conditions n?cessaires pour assurer le niveau sup?rieur de la comp?tence professionnelle, y compris les conditions de travail (dans le cas de l’interpr?tation – l’?quipement appropri? en ?tat de marche; dans le cas de l’interpr?tation simultan?e – des textes des discours des orateurs, les pauses de repos; dans le cas de traduction – fourniture de l’information suppl?mentaire sur le sujet).

11. Le traducteur n’a pas d’obligation de reproduire l’ensemble de la pr?sentation de l’original dans le texte traduit. Mais certains aspects de la pr?sentation doivent ?tre reproduits sans alt?rations : la r?partition du texte en chapitres, sous-chapitres, paragraphes, le placement des titres, la num?rotation, la division en rubriques, les listes, la mise du texte en style particulier etc.

12. Le traducteur doit effectuer la traduction du texte dans son ensemble, sans coupures volontaires et sans ajout de l’information dans le texte originale, si non convenu ant?rieurement, car pour le traducteur l’original est inviolable. Il faut traduire l’ensemble du texte de l’original : le contenu du document, le contenu du papier ? en-t?te, les sceaux et les cachets, les inscriptions manuscrites. La signature manuscrite dans le texte r?sultant doit ?tre remplac?e par le mot « Signature ». En traduisant le texte des sceaux et des cachets, il faut mettre le mot « Sceau : » ou « Cachet : » devant la traduction de leur contenu. Lorsqu’un nom ?tranger est employ? dans le texte pour la premi?re fois, il faut donner d’abord la transcription phon?tique ou la translit?ration et l’orthographe originelle entre parenth?ses. Il est recommand?, si non convenu autrement, de traduire les adresses de fa?on partielle : seuls les noms des pays, des r?gions et des villes sont ? traduire. En traduisant les adresses russes il convient de translit?rer l’adresse conservant la succession du num?ro du b?timent, du bureau ou de l’appartement et le nom de rue. Apr?s viennent les noms de pays, de r?gions et de villes sur le mod?le : ville, r?gion, code postale, pays.

13. Le traducteur doit respecter les d?lais de traduction et v?rifier la conformit? terminologique des deux textes, l’orthographe du texte r?sultant et son style avant de le rendre.

14. Le traducteur / l’interpr?te doit respecter le caract?re confidentiel de l’information soumise ? la traduction ou ? l’interpr?tation.

15. Le traducteur ne peut pas se permettre de refuser de remplir la commande qu’il a d?j? accept?e en faveur d’une autre commande, et l’interpr?te ne peut pas refuser de continuer de fournir les services d’interpr?tation pour des raisons qui ne sont pas objectives.